Communiqué du Président à l’occasion du décès du brigadier POINTEAU

Le Brigadier Ronan POINTEAU est mort en opérations samedi au Mali.

L’Union fédérale exprime sa profonde tristesse de voir l’un des nôtres, l’un de nos jeunes soldats, alors qu’il accomplissait son devoir, être victime de ce devoir et ainsi mourir pour la France.

Être capable d’aller jusqu’au sacrifice suprême afin de remplir la mission donnée par le Président de la République, donc donnée par la France, c’est le rôle de nos soldats. Malheureusement, de façon tragique, les événements viennent nous rappeler  que ce devoir a un coût, celui du sang. Ronan POINTEAU a donné sa vie pour notre liberté ; nous ne devons pas l’oublier.

L’Union fédérale s’incline avec respect et émotion devant son sacrifice, devant la tristesse et la douleur de sa famille, de ses proches, de ses camarades.

Elle forme le vœu que jamais ce lien charnel entre la France, ses soldats et leur famille ne se rompe. Il ne faudrait pas que la fierté légitime, mais parfois cruelle du Devoir accompli jusqu’au bout, nous fasse oublier qu’il y a une famille qui a perdu l’être le plus cher : son enfant. Cette fierté légitime ne doit pas nous faire oublier que notre Armée vient de perdre l’un de ses soldats.