Communiqué du Président de l’UF à l’occasion du Centenaire de l’Union fédérale

L’union fédérale des Associations françaises d’anciens combattants et victimes de guerre vient de fêter dignement son Centenaire conjointement avec l’Union nationale des combattants.

Nous pouvons parler d’une belle démonstration de Civisme et de Mémoire car ce fut le cas. La cohésion entre 1400 drapeaux et une foule considérable, que le parvis de l’Arc de Triomphe n’a pu contenir en entier, en sont la preuve. Tous ces drapeaux portés, par d’anciens combattants, par des veuves de guerre, par des Pupilles de la Nation, par des enfants, la foule des participants, sont la marque évidente qu’il y a en France des citoyens qui croient et espèrent toujours en leur pays.

Surtout, ne les décevons pas, ne les décevez pas !

Cette déception pourrait venir de l’oubli à remplir un Devoir de l’Etat, celui de la Réparation envers ceux qui donnent leur sang pour le pays. Il est temps que le discours officiel, qui reprend souvent le thème de la Reconnaissance, associe clairement à celui-ci la réparation qui en découle naturellement.