O.N.A.C

Office national des anciens combattants

O.N.A.C_large

L’ONAC c’est l’action coordonnée de plusieurs structures complémentaires :
Un siège, à l’Hôtel National des Invalides à Paris, pour mettre en oeuvre la politique générale définie par le Conseil d’administration,
Un service par département, DOM-TOM compris, pour répondre aux besoins des ressortissants et développer localement la politique de mémoire définie au niveau national,
9 maisons de retraite, pour accueillir les ressortissants âgés,
9 écoles de reconversion professionnelle, pour aider les personnes handicapées, ressortissants de l’Office ou anciens militaires à retrouver un emploi.
L’ONAC, c’est plus de 4 millions de ressortissants anciens combattants et victimes de guerre répartis selon plus d’une vingtaine de statuts spécifiques.
Ils sont ayants droit ou ayants cause des différents conflits des XX et XXIème siècles : anciens combattants, pupilles de la Nation, victimes d’attentats, harkis, juifs spoliés, veuves de guerre… Plus largement, sa mission de valorisation et de transmission de la mémoire combattante concerne l’ensemble de la communauté nationale.
L’ONAC, c’est enfin “la maison du monde combattant”, parce que ses ressortissants sont associés depuis toujours à sa gestion.
L’établissement est géré de façon paritaire entre les associations du monde combattant et l’Etat grêce à des instances organisées de manière collégiale :
Un Conseil d’administration national, composé de 70 membres et présidé par le Secrétaire d’Etat à la Défense chargé des anciens combattants et de la mémoire, est chargé de définir la politique générale de l’établissement. Il réunit les membres des principales associations nationales combattantes et celles œuvrant pour le maintien du lien Armée-Nation ainsi que des grands corps d’Etat.
Un Conseil dans chaque département, composé des représentants des associations, statue sur toutes les questions relatives au monde combattant au niveau local.