Communiqué de l’Union fédérale concernant les deux militaires tués au Mali.

Le drame au Mali dans lequel deux de nos soldats viennent d’être tués et où un troisième est gravement blessé met cruellement en exergue ce qu’exige l’accomplissement de la mission

La mission s’exécute jusqu’au sacrifice suprême si nécessaire.

Nous devons être inquiets pour nos soldats dès qu’ils partent en opérations car nous ne pouvons ignorer qu’ils vont y risquer leur vie. Notre liberté a un prix : celui du sang, de la chair et de la vie de nos soldats.

L’Union fédérale respecte avec émotion ce sacrifice, elle s’incline avec une profonde tristesse devant la terrible peine des familles et des proches.

Elle rappelle que le sacrifice de nos soldats a des conséquences considérables et durables sur les familles qui, aujourd’hui, viennent de perdre un fils, un frère, un mari, un père. Elle insiste sur le fait que notre République a le devoir de réparer, autant que faire se peut,  à l’égard des familles de celles et ceux qui se sont sacrifiés pour elle.