Nécrologie

Décès d’un ancien pilote de chasse de la guerre 39/45

Jacques DERIVIERE nous a quittés le mercredi 21 juillet 2021. Il adhère à l’Union fédérale ‘’Iles de France’’ et devient Administrateur national en 1975. Il est élu Secrétaire général à deux reprises en 1982 et 1985 puis Trésorier général en 1998 et enfin Vice-président ; il obtiendra l’honorariat de ce poste, en 2007, au moment où il quitta l’administration de  l’Union fédérale. Jacques DERIVIERE a servi l’Union fédérale durant 23 ans, sous six présidents.

Par ailleurs, il prend les fonctions de Secrétaire général adjoint de la Fédération Européenne des Anciens Combattants (CEAC), puis Secrétaire général en 1985 et finalement président de 1989 à 1992, organisant, particulièrement, de nombreuses rencontres avec des anciens combattants allemands et soviétiques.

Il fut également Président honoraire des Amis de l’Union fédérale pour la Solidarité Humaine (UFSH).

Ancien pilote de chasse sur Bell P-39 Airocobra durant la dernière grande guerre, il était officier de la Légion d’Honneur et titulaire de la Croix de Guerre 39/45.

Jacques Derivière, né en 1921 à Vincennes, découvre la terre algérienne de ses ancêtres à l’âge de 8 ans. De là naît pour ce pays une passion qui ne le quittera plus…Il publia plusieurs livres : ‘’Grains de sable’’, ‘’Ils ont dansé qu’un seul été’’, ‘’La Mitidja, tant aimé et si cruelle’’.

 

 

Décès de Michel GIRAUD.

Michel est décédé samedi 7 août 2021 dans la soirée. Il est parti discrètement comme l’avait été son comportement toute sa vie.

Pourtant, il pouvait être fier de celle-ci.

Michel était un homme de la mer. Après une carrière dans la Marine nationale, terminée avec le grade de maître principal, Michel, transmetteur à l’origine, s’était orienté vers la Sécurité nucléaire et avait suivi une formation particulièrement « pointue » qui l’avait fait devenir l’un des spécialistes les plus recherché dans ce domaine. Il avait suivi en particulier les expérimentations du Pacifique. Il s’était de nouveau reconverti, mais toujours près de la mer, pour une profession où revenant vers les communications, une fois de plus, il faisait référence. Il travaillait avec les milieux scientifiques tournés vers les équipements sous-marins donc la plongée profonde.

Il s’est également investi dans le milieu associatif des Anciens combattants et avait rejoint l’Union fédérale en 1990. Il en devint administrateur en 1999 puis Secrétaire général en 2000.

C’est à ce poste que je l’ai connu et que comme Président je l’ai côtoyé et que j’ai pu l’apprécier.

Je me souviendrai de lui et des conversations matinales que nous avions ensemble chaque matin à notre prise de travail. Il se trouve que, par des chemins très différents, nous avions acquis des savoirs et des compétences communes qui nous permettaient une communication facile entre nous : nucléaire, plongée, milieu sous-marin et géopolitique.

S’il savait être rigoureux et parfois intransigeant quand cela était nécessaire, Michel avait beaucoup d’humour et le côtoyer était plaisant et enrichissant. Au fait de toutes les questions fondamentales du Monde combattant il était un fin connaisseur des arcanes de la loi associative de 1901, régissant nos associations. Il était l’homme idoine dans son poste.

Michel prenait toutes ses notes au crayon et préparait ainsi ses textes longtemps à l’avance. Comme je lui faisais remarquer qu’il pouvait oublier ainsi des informations, il me rétorquait imperturbable et un peu moqueur pour moi qui « tapait sur mon clavier de PC » : « pas plus que les autres mais comme cela mes textes sont longuement mûris ». C’était de la sagesse !

Michel, l’Union fédérale te remercie de tout ce que tu as fait pour elle, elle te regrette, je te regrette. Tu as été un bon soldat de Droit à Réparation, nous pouvons dire : « Missions accomplies » !                                                                  Dominique LEPINE

Michel GIRAUD était chevalier de la Légion ‘Honneur et chevalier de l’Ordre National du Mérite.

L’Union Fédérale présente à ses familles ses plus sincères condoléances.