Nécrologie

Décès d’un ancien pilote de chasse de la guerre 39/45

Jacques DERIVIERE nous a quittés le mercredi 21 juillet 2021. Il adhère à l’Union fédérale ‘’Iles de France’’ et devient Administrateur national en 1975. Il est élu Secrétaire général à deux reprises en 1982 et 1985 puis Trésorier général en 1998 et enfin Vice-président ; il obtiendra l’honorariat de ce poste, en 2007, au moment où il quitta l’administration de  l’Union fédérale. Jacques DERIVIERE a servi l’Union fédérale durant 23 ans, sous six présidents.

Par ailleurs, il prend les fonctions de Secrétaire général adjoint de la Fédération Européenne des Anciens Combattants (CEAC), puis Secrétaire général en 1985 et finalement président de 1989 à 1992, organisant, particulièrement, de nombreuses rencontres avec des anciens combattants allemands et soviétiques.

Il fut également Président honoraire des Amis de l’Union fédérale pour la Solidarité Humaine (UFSH).

Ancien pilote de chasse sur Bell P-39 Airocobra durant la dernière grande guerre, il était officier de la Légion d’Honneur et titulaire de la Croix de Guerre 39/45.

Jacques Derivière, né en 1921 à Vincennes, découvre la terre algérienne de ses ancêtres à l’âge de 8 ans. De là naît pour ce pays une passion qui ne le quittera plus…Il publia plusieurs livres : ‘’Grains de sable’’, ‘’Ils ont dansé qu’un seul été’’, ‘’La Mitidja, tant aimé et si cruelle’’.

 

 

Décès de Michel GIRAUD.

Michel est décédé samedi 7 août 2021 dans la soirée. Il est parti discrètement comme l’avait été son comportement toute sa vie.

Pourtant, il pouvait être fier de celle-ci.

Michel était un homme de la mer. Après une carrière dans la Marine nationale, terminée avec le grade de maître principal, Michel, transmetteur à l’origine, s’était orienté vers la Sécurité nucléaire et avait suivi une formation particulièrement « pointue » qui l’avait fait devenir l’un des spécialistes les plus recherché dans ce domaine. Il avait suivi en particulier les expérimentations du Pacifique. Il s’était de nouveau reconverti, mais toujours près de la mer, pour une profession où revenant vers les communications, une fois de plus, il faisait référence. Il travaillait avec les milieux scientifiques tournés vers les équipements sous-marins donc la plongée profonde.

Il s’est également investi dans le milieu associatif des Anciens combattants et avait rejoint l’Union fédérale en 1990. Il en devint administrateur en 1999 puis Secrétaire général en 2000.

C’est à ce poste que je l’ai connu et que comme Président je l’ai côtoyé et que j’ai pu l’apprécier.

Je me souviendrai de lui et des conversations matinales que nous avions ensemble chaque matin à notre prise de travail. Il se trouve que, par des chemins très différents, nous avions acquis des savoirs et des compétences communes qui nous permettaient une communication facile entre nous : nucléaire, plongée, milieu sous-marin et géopolitique.

S’il savait être rigoureux et parfois intransigeant quand cela était nécessaire, Michel avait beaucoup d’humour et le côtoyer était plaisant et enrichissant. Au fait de toutes les questions fondamentales du Monde combattant il était un fin connaisseur des arcanes de la loi associative de 1901, régissant nos associations. Il était l’homme idoine dans son poste.

Michel prenait toutes ses notes au crayon et préparait ainsi ses textes longtemps à l’avance. Comme je lui faisais remarquer qu’il pouvait oublier ainsi des informations, il me rétorquait imperturbable et un peu moqueur pour moi qui « tapait sur mon clavier de PC » : « pas plus que les autres mais comme cela mes textes sont longuement mûris ». C’était de la sagesse !

Michel, l’Union fédérale te remercie de tout ce que tu as fait pour elle, elle te regrette, je te regrette. Tu as été un bon soldat de Droit à Réparation, nous pouvons dire : « Missions accomplies » !                                                                  Dominique LEPINE

Michel GIRAUD était chevalier de la Légion ‘Honneur et chevalier de l’Ordre National du Mérite.

L’Union Fédérale présente à ses familles ses plus sincères condoléances.

 

Décès de Bernard FAUCHEUR

L’Union fédérale vous fait part du décès de Bernard FAUCHEUR, survenu le 10 décembre des suites d’une longue maladie. Bernard venait de fêter ses 82 ans.

Ancien combattant de la Guerre d’Algérie, il avait très rapidement rejoint les rangs de l’Union fédérale dans laquelle, il s’était impliqué avec l’ardeur et la disponibilité que nous lui connaissions.

Il fut jusqu’à ces derniers temps Président de la Fédération de l’Aisne, département dans lequel il siégeait à la Commission Solidarité de l’ONACVG, dont il était le Président. D’abord administrateur national, il était devenu Vice-Président national et simultanément Rédacteur en chef de notre Revue.

Son engagement et sa fidélité à la cause des Anciens combattant ne se limitait pas à ses postes associatifs puisqu’il était aussi Secrétaire général national de la France mutualiste. Notre cause lui doit beaucoup et, seule, la maladie aura eu raison de sa volonté à la servir.

Merci cher grand ancien, nous te devons beaucoup et c’est avec émotion que nous nous inclinons devant la peine des tiens.

L’Union fédérale présente à sa famille ses plus sincères condoléances

 

Décès du commandant Francis AGOSTINI, Vice-président délégué de l’Union fédérale.

Francis AGOSTINI nous a quittés dans la nuit du 28 au 29 décembre 2021.

Né le 19 mars 1933 à Marseille, Francis AGOSTINI a suivi une scolarité, primaire, puis secondaire, entre la France, la Côte d’Ivoire et le Maroc où il s’engage dans l’Armée.

Il effectuera une carrière exemplaire, d’abord en qualité de sous-officier, puis d’officier.

Il sert notamment en Indochine dans les commandos où il reçoit 3 citations à l’ordre de la Division et est grièvement blessé, puis en Algérie sous les ordres d’un certain colonel BIGEARD avec l’attribution de 2 autres citations.

Il est alors affecté à l’État Major à Brazzaville.

De retour en France en 1962, après quelques stages à St Maixent, Nîmes et Montpellier, il est mis à la disposition du Ministère de l’Intérieur pour organiser l’accueil de 38 .000 anciens supplétifs et leurs familles, ainsi qu’assurer leur reclassement, faciliter leur accès à l’emploi et créer un centre postscolaire agricole pour leurs enfants.

Il effectue encore un nouveau séjour outre-mer à Nouméa durant 3 années avant de rentrer en Métropole pour servir à la 53ème Division militaire territoriale de Marseille. Il termine ses cinq dernières années d’activité au 4ème RIMa à Toulon comme commandant d’unité, puis chef des services techniques avec le grade de Chef de Bataillon.

Il est alors muté au GITTDM (Groupement d’Instruction et de Transit des Troupes de Marine) de Fréjus avant de faire valoir ses droits à la retraite en 1977, après divers stages effectués à Bourges et Grenoble.

Diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Marseille, il devient consultant à la commission de l’agriculture du Parlement européen à Bruxelles, puis Conseiller régional en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Il se consacre ensuite totalement au monde combattant associatif, tant au niveau local que départemental et national, notamment au sein de l’Union fédérale des Anciens combattants et victimes de guerre en qualité de Président départemental des Bouches du Rhône , puis administrateur national, vice-président et enfin vice-président délégué national, fonction qui lui vaut de remplacer le Président national durant plusieurs mois alors que ce dernier rencontrait des problèmes de santé.

Il fut par ailleurs Président du Comité de coordination des associations d’Anciens combattants et victimes de guerre de Marseille et des Bouches du Rhône depuis 2005 et Vice-président du Conseil départemental pour les A/C et la Mémoire des Bouches du Rhône.

C’est donc tout à fait naturellement que le Conseil d’administration national a décidé il y a un an de cela de lui décerner la prestigieuse médaille d’Or de l’Union fédérale

Cette prestigieuse médaille va ainsi, tel un couronnement, compléter d’autres décorations non moins prestigieuses déjà portées, que sont celles d’officier de la Légion d’honneur et commandeur de l’ordre national du Mérite, de la Médaille militaire, Croix de guerre des TOE avec palme et Croix de la Valeur militaire.

L’Union fédérale présente à sa famille et amis, ses plus sincères condoléances.